Le Pr Latombe remercié pour ses recherches sur le "Motion Planning"

Lors d’une cérémonie à la Résidence de France mardi soir, en présence du Consul général à San Francisco, M. André Fournier a remis les insignes de l’Ordre national du mérite à M. Jean-Claude Latombe.

Pour voir toutes les photos de la cérémonie, cliquez ici.

JPEG

La renommée du Professeur Latombe dans le domaine de la robotique et plus particulièrement de la planification du mouvement (« motion planning ») n’est plus à faire. Sa contribution scientifique des deux côtés de l’Atlantique est immense, notamment grâce son ouvrage sur le sujet, Robot Motion Planning, qui reste plus de 20 ans après sa publication une des références incontournables du domaine. C’est sans parler des centaines de publications en journaux et conférences à son actif, dont certaines ont été référencées plus de 1000 fois.
JPEG

C’est dire l’influence de ses travaux sur toute une génération de chercheurs en intelligence artificielle. Les applications de ses travaux sont nombreuses en chirurgie assistée par ordinateurs, en défense, etc. Le Pr. Latombe travaille maintenant sur des applications dans le domaine de la biologie ou l’analogie existe entre les articulations entre molécules et composants chimiques et celles de robots de forme plus ou moins humanoïde. C’est un nouveau domain prometteur dans la conception de médicaments. Les travaux du Pr Latombe pourraient être aussi à l’origine d’une révolution dans le domaine de l’animation digitale ou des acteurs seraient digitalisés (voir créés) et animés. On pourrait ainsi faire un film avec des acteurs aujourd’hui disparus. Le champ des applications n’a apparemment pas de limite.

Biographie succincte du Professeur Jean-Claude Latombe

JPEG
Jean-Claude Latombe, Professeur et Directeur du laboratoire informatique et de science robotique de l’Université de Stanford.

  • Grades universitaires :
    • Docteur d’Etat en informatique, Université de Grenoble, novembre 1977
    • Docteur-Ingénieur en ingénierie électrique, Institut Polytechnique de Grenoble, juin 1970.
    • Ingénieur en informatique, Institut Polytechnique de Grenoble, juin 1970.
    • Ingénieur en ingénierie électrique, Institut Polytechnique de Grenoble, juin 1969.

Travaux et publications :

Robot Motion Planning (1991) ;
Nombreuses publications concernant la robotique et l’intelligence artificielle.

Jean-Claude Latombe a commencé sa carrière en tant que Maître-assistant (1972-80), puis Professeur (1980-84) à l´INPG (Institut Polytechnique de Grenoble). Chercheur au centre d´intelligence artificielle du Stanford Research Institute depuis 1975, il a été Directeur du laboratoire d´intelligence artificielle et robotique à l´école supérieure d´informatique et de mathématiques appliquées de Grenoble (1978-84). Il a est également été cofondateur (1982), Président du directoire et Directeur général de la société Industrie et technologie de la machine intelligente (Itmi) (1984-87).

Il a été Directeur du projet national en intelligence artificielle au ministère de la Recherche (1986-87), Professeur (depuis 1987), Directeur du laboratoire de robotique (1987-96), Président du département de Computer Science (1997-2000) à l´université de Stanford (Etats-Unis), ainsi que Visiting Professor à l’Indian Institute of Technology (IIT) à Kanpur (Inde) (2001) et à la National University of Singapore (2004-06).

Membre des comités de lecture de nombreuses revues scientifiques françaises et étrangères, Fellow de l’American Association for Artificial Intelligence, Jean-Claude Latombe a aussi été Membre honoraire de l’Association française d’intelligence artificielle, Conseiller scientifique du groupe Elf (1989-99), Membre (1990-2000), puis Président (2001-2005) du conseil scientifique de France Télécom, Président de l’International Visiting Committee de l’Institut national polytechnique de Grenoble (2004-2006), membre du conseil pour la technologie de Canal+ Group (depuis 2006).

Le 20 février 2009, il a présenté, en tant que président du Visiting Committee, un rapport sur l’état de la recherche à l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) à la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse.

L’Ordre national du mérite :

  • L’ordre national du Mérite a été institué le 3 décembre 1963 par le général de Gaulle. Il récompense les mérites distingués, militaires ou civils, rendus à la nation française. Il remplace d’anciens ordres ministériels et coloniaux.

JPEG

  • La nomination dans l’ordre national du Mérite peut se faire par proposition ministérielle ainsi que par la procédure d’initiative citoyenne.

Dernière modification : 16/04/2010

Haut de page