Consulat général de France à San Francisco 88 Kearny St, Suite 600, San Francisco, CA 94108 / Tel : (415)-397-4330
fontsizeup fontsizedown

Accueil » Le consulat général » Le service de presse et de communication » Archives » 2011

"La Railleuse" a quitté San Francisco

Mercredi 8 juin le Consul général de France à San Francisco, M. Romain Serman, s’était rendu au Pier 27 pour accueillir le patrouilleur français La Railleuse qui faisait escale dans la Baie jusqu’à samedi.

Après 24 années passées en Polynésie française, le patrouilleur La Railleuse, commandée par le lieutenant de vaisseau Alexandre Blonce, a fait samedi ses adieux à San Francisco où il faisait escale depuis 3 jours. Le bâtiment a appareillé de Papeete pour rejoindre Brest, où il devrait être désarmé. Le transit, qui doit durer deux mois et demi à travers le Pacifique et l’Atlantique, fait office de tour d’honneur pour La Railleuse et la trentaine de marins qui constituent son équipage. Après Nuku Hiva, Honolulu et San Francisco, des escales sont ainsi prévues à Acapulco, Balboa, Carthagène, Fort-de-France, Praia et Lisbonne, avant l’arrivée à la pointe Bretagne.

JPEG - 9.1 ko
JPEG - 79 ko
Le commandant Alexandre Blonce et le Consul général Romain Serman à bord de La Railleuse

Construit par les CMN de Cherbourg, La Railleuse est l’un des 10 patrouilleurs du type P400. Mis en service en 1987, ce navire de 54.8 mètres affiche un déplacement de 480 tonnes en charge. Capable d’atteindre la vitesse de 23 nœuds, il dispose d’un canon de 40mm et un canon de 20mm. En Polynésie, La Railleuse sera remplacée cet été par l’Arago, un ancien bâtiment hydrographique datant de 1991 et transformé en patrouilleur en 2002. Ce navire quittera prochainement Toulon pour rallier Tahiti.

JPEG - 9.1 ko

- Voir toutes les photos sur Picasa en cliquant ici.

Mis sur cale le 27 décembre 1984, lancé le 2 septembre 1986, le patrouilleur La Railleuse a été admis au service actif le 16 mai 1987.

Arrivée à Tahiti en octobre 1988, La Railleuse, était basée à Papeete. Avec son homologue La Tapageuse, ces patrouilleurs sont régulièrement sollicités par les services de l’État pour se rendre dans les différentes îles de la Polynésie française. Les autres missions étant le secours aux personnes et aux navires en détresse, la surveillance des pêches, le recueil du renseignement et en cas de tension, la défense maritime des approches de la Polynésie.

En 1990 et 1995, La Railleuse participe aux opérations Nautile, liées à la présence des navires de Greenpeace, à proximité des sites d’essais nucléaires.

Des missions d’assistance aux populations auront également lieu après le passage de cyclones, comme en 1991 (cyclone Wasa), où le patrouilleur brave la tempête pour porter secours aux habitants des îles-sous-le-Vent, ou en 1997, après le passage des cyclones Martin et Osea. En décembre 2002, l’équipage de La Railleuse participe à la lutte contre l’incendie du voilier de croisière Wind Song.

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Foursquare Youtube Dailymotion Flickr RSS