NETVA 2015 ? La parole à DAMAE

Du 19 au 23 octobre 2015, à San Francisco, se tenait la semaine NETVA, un programme organisé par le service scientifique du consulat et dédié au développement des jeunes startups françaises sur les marchés américains des hautes-technologies. Parmi les 5 startups lauréates, DAMAE médical. Cette startup française, basée à Paris, développe un dispositif de diagnostic permettant au dermatologue d’acquérir des images de toute anomalie cutanée en profondeur. Nous avons rencontré Anaïs Barut, 23 ans, CEO de DAMAE, et David Siret, 24 ans, CTO de DAMAE, tous deux ingénieurs, mais aussi entrepreneurs. Impressions prises sur le vif...

JPEG

Votre produit consiste en quoi concrètement ?

C’est un dispositif médical d’imagerie optique ! Ce produit révolutionnaire permet de visualiser à l’intérieur des tissus cutanés, à l’échelle cellulaire, par simple contact avec la peau. Grâce à DAMAE, on peut détecter en profondeur les premiers signes de cancers cutanés sans avoir à faire de biopsie et avant que les premiers signes de maladie apparaissent en surface.

JPEG

En participant au programme NETVA à San Francisco, quels étaient vos objectifs ?

Nous voulions rencontrer les leaders hospitaliers en local, soit UC Davis, UCSF et Stanford, qui sont les utilisateurs finaux de notre dispositif médical. Egalement, des acteurs locaux, donc des startups mais aussi des grands groupes, français comme américains. Et enfin, rencontrer des investisseurs. Non pour rechercher des fonds mais pour avoir un avis global sur l’écosystème, sur la R&D en Californie et sur la commercialisation de notre dispositif médical.

Racontez-nous votre semaine NETVA. Quel était votre plus gros challenge ?

Il fallait que nous combinions tous nos rendez-vous en l’espace de 3 jours. Le début de la semaine a été très important pour nous, avec pleins de formations en groupe, dont la session pitching. On sait pitcher face à des investisseurs français mais là il fallait apprendre à être réellement impactant face aux américains, avec un storytelling, en anglais, éviter que la personne en face ne s’endorme sur son iPhone, les tenir en haleine de A à Z. Ils nous ont donné pleins de tips : Comment se passent les meetings à l’américaine, la cadence soutenue, ne pas être en retard, aller droit au but. Cela nous a donné une certaine confiance et on a pu saisir rapidement l’écosystème.

JPEG

Nous sommes vendredi, 17h, l’heure du bilan... NETVA sur une échelle de 1 à 5 ?

Le programme est super complet. Tout était très bien organisé ! Comme par exemple la visite du campus de Stanford. Nous avons suivi à la Business School de Stanford un workshop sur l’entreprenariat technologique et sur le développement et la croissance d’une startup, puis une sensibilisation au design thinking à la d.school. Cette sensibilisation à la culture entrepreneuriale et business d’ici nous a beaucoup apporté pour les rendez-vous en fin de semaine… Au final, pour chaque meeting que nous avons fait, on a obtenu trois bons contacts supplémentaires ! On a également rencontré un vrai réseau d’entrepreneurs français, très sérieux et actif ! Il n’y a aucune chose que nous ayons pu faire dans les 2 ans et demi d’existence de DAMAE qui se soit superposé avec ce que nous avons vécu pendant cette semaine NETVA. Donc 5, bien sûr !

PNG

Une implantation prochaine aux États-Unis pour DAMAE ?

Le marché de l’imagerie médicale et globalement des dispositifs médicaux est un marché fortement américain. Les US représentent entre 40% et 50% du marché contre 5 à 10% pour la France. Donc, c’est vrai qu’il faut que nous pensions « global » dans la manière de réfléchir le dispositif, les normes, l’aspect règlementaire… Mais, nous ne voulons pas mettre toute l’équipe aux US. Notre R&D est en France au sein du laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique à Paris. Ce laboratoire a des unités mixes de recherches entre le CNRS, Paris Sud et l’Institut d’Optique, avec un focus en bio photonique. C’est là que travaille, avec son équipe d’ingénieurs, notre 3e associé, Arnaud Dubois, l’inventeur de la technologie de DAMAE.

Dernière modification : 28/10/2015

Haut de page