Attaques à Paris / Communiqués

Attaques à Paris / Communiqués de la Présidence de la République :
• Déclaration à la suite des attaques à Paris
• Communiqué à l’issue du Conseil des ministres
• Information aux voyageurs

DÉCLARATION À LA SUITE DES ATTAQUES À PARIS

Paris, le 14 novembre 2015

Les forces de sécurité ont été une fois encore appelées à intervenir dans des conditions extrêmement difficiles et les terroristes qui s’étaient installés notamment dans un lieu tout près d’ici, ont été tués. Je veux aussi dire notre admiration à l’égard de tous ces services - médecins, pompiers, protection civile - qui se sont dévoués tout au long de la nuit pour venir en aide. Il y a de nombreux blessés, des blessés graves, des blessés choqués, choqués par ce qu’ils ont vu. Alors nous voulions être là, parmi tous ceux qui ont vu ces choses atroces pour dire que nous allons mener le combat, il sera impitoyable, parce que quand les terroristes sont capables de faire de telles atrocités, ils doivent être certains qu’il y aura en face d’eux une France déterminée, une France unie, une France rassemblée et une France qui ne se laissera pas impressionner, même si aujourd’hui, elle exprime une émotion infinie à l’égard de ce drame et de cette tragédie qui est une abomination, parce que c’est une barbarie.

COMMUNIQUÉ À L’ISSUE DU CONSEIL DES MINISTRES

Paris, le 14 novembre 2015

Le Conseil des ministres, convoqué par le Président de la République, s’est réuni le 14 novembre à 00h. Sur le rapport du Premier ministre, du ministre de l’Intérieur et de la Garde des sceaux, ministre de la justice, un décret déclarant l’Etat d’urgence a été adopté. Il prend effet immédiatement sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Corse. Il permet notamment d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité.

Un second décret a également été adopté pour mettre en œuvre des mesures renforcées dans l’ensemble des communes d’Ile-de-France. Ces dispositions permettent l’assignation à résidence de toute personne dont l’activité est dangereuse, la fermeture provisoire des salles de spectacles et des lieux de réunion, la remise des armes et la possibilité de procéder à des perquisitions administratives.

Par ailleurs, le Président de la République a décidé le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières. Les services des douanes sont également mobilisés à cet effet.

Les écoles, lycées et établissements scolaires et universitaires seront fermés ce samedi en Ile-de-France et les voyages scolaires annulés.

Les hôpitaux ont été mobilisés. Le plan blanc a été déclenché.

La cellule d’aide aux victimes des ministères des affaires étrangères, de la justice et de la santé, en lien avec la Préfecture de police, a été activée.

Un conseil de défense a été convoqué ce samedi à 9h. D’ores et déjà 1500 militaires supplémentaires ont été mobilisés.

Le Président de la République restera à Paris et ne participera pas au G20. Il sera représenté par le ministre des affaires étrangères et du développement international et par le ministre des finances et des comptes publics.

INFORMATION AUX VOYAGEURS

• Contrôles aux frontières : le Président de la République a décidé d’instaurer immédiatement des contrôles systématiques aux points d’entrée sur le territoire national.

• Ces contrôles sont effectués aux points de passage routiers, ferroviaires, maritimes et aéroportuaires.

• Les aéroports continuent de fonctionner.

• Les liaisons aériennes et ferroviaires sont assurées.

Dernière modification : 14/11/2015

Haut de page