Réouverture du San Francisco Museum of Modern Art

Depuis l’exposition consacrée à Matisse en 1936, le San Francisco Museum of Modern Art entretient des relations privilégiées avec les musées Français. Considéré aujourd’hui comme le plus grand musée d’art contemporain des États-Unis, le SFMOMA rouvre ses portes le 14 mai 2016.

JPEG

Créé en 1935, le San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA) est considéré depuis longtemps comme l’une des structures les plus prestigieuses en matière d’art moderne et contemporain aux États-Unis.

JPEG

Après avoir fermé ses portes pendant trois ans, le SFMOMA rouvre le 14 mai 2016, avec une surface doublée, constituant ainsi, par ses dimensions, le plus grand musée d’art contemporain des USA.

JPEG

La surface totale du bâtiment s’élève à plus de 42.000 m2 (répartis sur 7 étages) et les surfaces d’exposition à près de 15.000 m2 (soit 1.800 m2 de plus que le MOMA à New York).

JPEG

Pour sa réouverture, le Musée présente au public les nouvelles pièces de sa collection permanente ainsi que la collection « Doris and Donald Fisher ». La famille fondatrice et détentrice de la chaîne de prêt-à-porter GAP prête plus de 1.000 pièces d’une qualité exceptionnelle.

Des relations privilégiées avec la France

Le SFMOMA entretient, depuis l’exposition consacrée à Matisse en 1936, des relations privilégiées avec les musées Français.

Les collections permanentes du musée san-franciscain comportent près de 3.000 œuvres françaises, parmi lesquelles de nombreuses pièces de Matisse, Picasso, Monet, Renoir, Cézanne, Chagall, Degas ou encore Sophie Calle, Christian Boltanski et Yves Klein.

Au cours des années, le SFMOMA a accueilli de grandes expositions d’artistes français, parmi lesquelles une fabuleuse exposition consacrée à Chagall en 2003, qui eut un retentissement inégalé, plusieurs installations de Pierre Huygues et Philippe Parreno (No ghost just a shell, 2003), des œuvres de la vidéaste Sylvie Blocher (New Work : Sylvie Blocher 2007) et un hommage à Henri Cartier Bresson (Picturing The Modern Century, 2010).

JPEG

En France, le public français a également pu découvrir une partie de la très riche collection du SFMOMA, notamment en 2010 au Musée du Jeu de Paume grâce à l’exposition consacrée au photographe William Kentridge ou au Grand Palais en 2011- 2012 avec l’exposition « Matisse, Cézanne, Picasso… L’aventure des Stein ». En 2015, les œuvres les plus emblématiques du SFMOMA ont été présentées au Grand Palais et au Musée Granet d’Aix en Provence, sous le titre de « American Icons ».

JPEG

En 2015, les Services Culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis et la French American Cultural Society (FACS) ont initié un programme destiné à envoyer des curateurs américains en France pour qu’ils puissent rencontrer leurs homologues et construire des projets d’échanges.

Le premier bénéficiaire de ce « Fonds curateurs » sera le SFMOMA avec deux curateurs sélectionnés pour 2016 : Janet BISHOP, qui travaille sur une exposition mettant en perspective les œuvres d’Henri Matisse et le peintre californien Richard Diebenkorn (2017), et Rudolf FRIELING, curateur « nouveaux médias », qui prépare une exposition collective associant des artistes français, notamment dans le domaine du son.

Dernière modification : 31/05/2016

Haut de page