Le mot du Consul Général 31/05/16

JPEG

Premières impressions (31 mai 2016)

Bientôt un mois depuis mon arrivée à San Francisco. L’image que je retiens de ces premières semaines, c’est celle d’une communauté française nombreuse, diversifiée et solidaire.

Selon les estimations du Consulat général, on dénombre 100 000 Français dans la circonscription (qui rassemble dix Etats américains), dont 60 000 dans la seule baie de San Francisco. Certains sont les descendants des immigrants de l’époque de la ruée vers l’or qui ont participé à la construction de la ville dans les années 1850. D’autres sont venus à la fin du 19ème siècle : Alsaciens, Basques et Béarnais, ils entretiennent toujours fièrement la culture de leur région d’origine. Le développement de l’activité viticole dans la vallée de Napa a fait venir une expertise française, à la fois dans la production, l’œnologie et le matériel agricole. Enfin, l’essor de la Tech a attiré depuis les années 1990 plusieurs générations d’entrepreneurs et d’ingénieurs, recherchés pour la qualité de leur formation.

Les associations françaises reflètent ces différentes phases de la présence française dans la baie. Certaines voient leur création remonter au milieu du 19ème siècle, souvent comme sociétés de bienfaisance pour apporter une couverture maladie. D’autres se sont développées plus récemment pour aider les nouveaux venus à trouver leur marque et faire face aux défis de l’installation (en premier lieu aujourd’hui la difficulté à trouver un logement dans l’une des villes les plus chères du monde). Les plus récentes regroupent entrepreneurs et ingénieurs de la Tech. Sans oublier les associations qui viennent assister les Français les plus en difficulté, dans une ville connue aussi pour ses inégalités. Cette vitalité des associations n’a d’égale que la très bonne intégration des Français dans leur environnement américain, dont elle n’est nullement contradictoire. Et elle témoigne avant tout d’un esprit de solidarité qui les honore. Les célébrations qu’elles organisent à l’occasion de la Fête nationale le 14 juillet seront autant d’occasions de faire connaître leur action à nos amis américains.

Deux lycées et trois écoles apportent aux Français expatriés la possibilité de conserver pour leurs enfants un lien avec le système éducatif français (4 000 élèves scolarisés). Leurs résultats au baccalauréat et les parcours universitaires de leurs anciens élèves montrent le haut niveau d’excellence atteint par ces établissements. J’ai eu la chance d’en visiter plusieurs depuis mon arrivée et je peux témoigner de l’enthousiasme des élèves, du professionnalisme des équipes de direction et d’enseignement et de l’attention apportée à l’innovation dans les méthodes pédagogiques. Le réseau des alliances françaises et une association d’enseignement du français viennent compléter ce dispositif pour défendre haut les couleurs de la langue française.

Une première visite à Seattle m’a permis de constater que ce qui était vrai pour la Californie du Nord l’était aussi pour l’Etat de Washington. Je me réjouis à l’avance de découvrir dans les prochains mois les communautés françaises des autres Etats couverts par le Consulat général de San Francisco.

La campagne pour les élections présidentielles américaines vient nous rappeler que la communauté française vivra un moment fort également dans moins d’un an avec les élections présidentielles (samedi 22 avril et samedi 6 mai) et législatives (samedi 3 et samedi 17 juin). Notez bien les dates dans vos calendriers, et pensez à vérifier votre situation électorale !

Emmanuel Lebrun-Damiens
Consul général de France à San Francisco

JPEG Suivez-moi sur Twitter : @elebrundamiens

Dernière modification : 31/05/2016

Haut de page