Matthias Fekl à San Francisco

Matthias Fekl, Secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, s’est rendu à San Francisco du 7 au 8 juin 2016. Le ministre a consacré son déplacement en Californie à la promotion des appellations d’origine et des indications géographiques dans la Napa Valley et à la promotion des entreprises françaises dans le domaine des biotechnologies au salon BIO (Biotechnology Industry Organization) à San Francisco.

Programme de Matthias Fekl du 7 au 8 juin 2016 dans la Bay Area de San Francisco

JPEG

A San Francisco, le 7 juin, Matthias Fekl a participé au salon BIO (Biotechnology Industry Organization), qui accueille chaque année plus de 2.000 exposants et 15.000 visiteurs.

JPEG

Avec plus d’une centaine d’entreprises françaises dont de nombreuses PME, ETI et start-up, la France était fortement présente. A cette occasion, des entreprises françaises du secteur des biotechnologies ont présenté à Matthias Fekl leurs innovations dans trois grands domaines : santé, agroalimentaire et environnement.

JPEG

Le lendemain, 8 juin, dans la Napa Valley, Matthias Fekl a rencontré des producteurs de vins pour aborder avec eux l’enjeu des indications géographiques et des exportations dans le domaine agroalimentaire.

JPEG

Il a ensuite prononcé une allocution à l’Université de Berkeley sur "l’avenir du commerce mondial". Puis, avant de s’envoler pour Washington DC, c’est à la Résidence de France dans San Francisco que M. Fekl a rencontré la communauté française de la Bay Area réunie en grand nombre pour l’occasion.

JPEG

Photos

PNG

Napa Valley : Matthias FEKL promeut les appellations d’origine et les indications géographiques

En déplacement aux Etats-Unis, le secrétaire d’Etat au commerce extérieur, Matthias FEKL s’est rendu dans la Napa Valley, célèbre région viticole de Californie, pour participer à un échange avec les membres du comité de protection des appellations de Napa Valley. Cette association est à l’origine, avec notamment l’appellation française Champagne, de l’Appel de 2005 pour la protection des appellation viticoles dans le commerce international.

JPEG

Cette initiative rassemble désormais 19 appellations dont Bordeaux, Bourgogne et Champagne.

Dans le cadre de la « diplomatie des terroirs », Matthias FEKL promeut la reconnaissance des appellations d’origine et indications géographiques françaises et européennes. Aujourd’hui, la défense de ce système de protection des productions agro-alimentaires est l’objet d’une action soutenue de la France au niveau international. Ainsi en 2015 a été obtenu une victoire diplomatique avec la révision de l’Arrangement de Lisbonne, qui désormais étend aux indications géographiques la protection dont bénéficient déjà les appellations d’origine dans les 28 Etats signataires. Par ailleurs, de nombreux accords commerciaux de l’Union européenne prévoient la reconnaissance des appellations d’origine et indications géographiques européennes.

JPEG

La France plaide dans toutes les instances européennes et internationales pour la reconnaissance des indications et des appellations géographiques dans l’ensemble des accords commerciaux. Face au système des marques commerciales, inadapté, coûteux et difficile d’accès pour les entreprises françaises, notamment les PME, Matthias Fekl a rappelé les enjeux économiques que représente cette question pour la France. Les exportations de produits agroalimentaires sous appellations et indications géographiques européennes dans le monde s’élèvent ainsi à 15Mds d’euros par an. Ce système ne bénéficie d’ailleurs pas uniquement aux Européens, puisque certains produits américains, comme les vins de la Napa Valley, sont reconnus comme appellations d’origine et indications géographiques en Europe.

Les producteurs américains réunis en Californie autour du ministre français lui ont apporté leur soutien dans cette revendication commune, au service des savoir-faire, de la qualité des produits et d’une bonne information du consommateur.

JPEG

Matthias FEKL a insisté sur la nécessité de protéger les producteurs locaux contre de nombreuses usurpations qui fragilisent leur exploitation. Leur protection effective grâce à un système accessible est un enjeu majeur pour la France dans les négociations commerciales. A ce titre, ce dossier fait partie des points clés de la négociation avec les Etats-Unis pour le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement.

Revue de Presse

Dernière modification : 16/06/2016

Haut de page