Guy Michelier, consul honoraire à Sacramento

Guy Michelier est consul honoraire de France à Sacramento depuis 2015. Ce camarguais, fan d’Aikido et de cuisine française, installé en Californie depuis 40 ans, s’est donné pour mission il y a quelques années de promouvoir la France dans la capitale californienne. Interview.

JPEG

De la France à la Californie, quelle est votre histoire ?

Je suis né à Arles, dans le sud de la France, en Camargue, une région que je garde toujours près de mon cœur… avec ses flamands roses, ses chevaux et ses taureaux sauvages. Peu après le Lycée, je me suis marié avec une américaine. Elle voulait partir aux Etats-Unis pour faire des études de vétérinaire à UC Davis (University of California). On est donc arrivé en 1977 en Californie avec deux valises. Pas de job. Je suis alors devenu majordome à la résidence du président et CEO de Levis Strauss qui habitait à Hillsborough près de San Francisco. Lui et sa femme étaient des gens incroyables ! On a gardé de très bons contacts après. En parallèle, j’ai commencé des études en justice criminelle au Sacramento City College. J’ai ensuite été engagé par l’Etat de Californie comme enquêteur dans la répression de fraude au ‘’Department Consumer Affairs - Bureau of Automotive Repair’’. J’y suis resté 28 ans jusqu’à ma retraite en 2013. Aujourd’hui je vis à Davis et j’ai succédé à Jane Wheaton comme Consul Honoraire de France à Sacramento en mars 2015.

JPEG

La Communauté française de Sacramento, comment est-elle ?

Elle est dynamique ! Il y a environ 500 Français à Sacramento inscrits au registre du Consulat Général de France à San Francisco. Ils travaillent pour la plupart dans la Recherche en lien avec UC Davis (University of California), en Biotechnologie verte et agronomie notamment, et puis aussi dans le secteur du vin et dans la restauration. D’ailleurs, la gastronomie française dans la capitale californienne a vraiment la cote. Par exemple, Café Rolle, La Bonne Soupe, Plan B (dont le propriétaire vient de ma région)… sont de bonnes tables !

JPEG

Quelle est la place de la culture française dans la capitale de la Californie ?

Sacramento a une communauté passionnée par la culture et la langue française. L’alliance française de Sacramento, dont je suis membre, est très active, et les « French Language Meetups » ont un succès fou auprès des américains et des francophones. Il y a aussi le Sacramento French Film Festival (SFFF) qui existe depuis 15 ans et qui est très reconnu en Californie. Le festival a lieu à chaque fois en juin et propose les derniers longs métrages français les plus en vogue, fait redécouvrir les Classiques et diffuse des courts-métrages de France mais également de Sacramento afin de soutenir les cinéastes locaux dont le travail a une « french flavor ». Je me suis engagé comme bénévole il y a 5 ans et je suis devenu membre du comité du festival.

JPEG

Et puis, il y a la fameuse « Waiter’s Race », pour Bastille Day ! Sacramento célèbre notre fête nationale le 10 Juillet avec la "Course Des Garçons De Café", une tradition qui remonte à plus de 7 ans maintenant. Cet évènement est très populaire et retransmis par les chaines de télévision locales ! En tant que consul honoraire, je donne le départ officiel. Cette course a été créée par un américain francophile de Sacramento sur le modèle des vieilles courses de garçons de café parisiens. Elle met à l’épreuve des serveuses et garçons de café et leurs talents de rapidité et d’équilibre. Les « waiters » courent en portant un plateau sur lequel sont déposés deux verres remplis et une bouteille de Perrier, et qui doivent impérativement rester sur le plateau jusqu’à l’arrivée.

JPEG

Comment la France est-elle perçue à Sacramento ?

La capitale de la Californie se sent très proche de la France et est très francophile. L’année dernière, la ville de Sacramento n’a pas hésité à donner une grande parade pour honorer les trois héros américains (de Sacramento) qui ont évité une fusillade dans un train Thalys (Amsterdam – Paris) le 21 août 2015 en France. Vendredi 11 septembre 2015, plus d’un millier de personnes s’était donné rendez-vous au Capitol Mall de la ville pour honorer Spencer Stone, Alek Skarlatos et Anthony Sadler qui ont risqué leur vie pour en sauver des centaines. Récemment, après l’attaque à Nice le 14 juillet 2016, la vigile que j’avais organisé a rassemblé de nombreux américains. Les messages de condoléances étaient abondants et très émouvants… Mon challenge du moment est de créer un jumelage entre Sacramento et une ville française. Je suis en train de travailler sur ce sujet avec le bureau du maire de Sacramento. Affaire à suivre !

JPEG

En quoi consiste l’activité de consul honoraire de France à Sacramento ?

Une semaine typique pour moi, c’est de répondre aux appels et aux emails concernant des questions de visas, de passeport, de CNI, des traductions, des légalisations de signatures, et puis aussi participer à certaines fonctions diplomatiques avec le bureau du Maire, le State Capitol, et avec d’autres fonctionnaires d’Etat comme les Sénateurs et les membres du Congrès. Par exemple, en 2015, la région de Sacramento, alors en grande sécheresse, a subi d’importants incendies. De nombreuses maisons ont brûlé dont celles de Français. Pendant cette période très douloureuse, beaucoup appelaient pour savoir comment renouveler leurs papiers d’identité qui avaient brulé, etc.

JPEG

Pourquoi avoir accepté cette fonction bénévole de consul honoraire ?

C’était un réel honneur pour moi d’accepter de devenir Consul Honoraire. Ce n’est pas une fonction payée mais ce n’est pas grave. L’honneur d’exercer cette fonction est suffisant. Je suis très fier car je rencontre beaucoup de français, j’ai l’occasion de participer à de beaux évènements où je représente la France et la communauté française. Cela me permet de garder un lien profond avec mon pays. Vous savez j’ai cette phrase que je dis souvent : « America is my home, France will always be my country ». Je viens d’Arles, la porte de la Camargue ! J’ai gardé plusieurs traditions de là-bas qui me sont chères, comme porter de temps en temps la chemise camarguaise ou cuisiner des recettes comme « la Gardiane de taureau » (du taureau macéré dans du vin avec des carottes, des oignons, des pommes de terre…). J’adore la France même si je vis ici en Californie car ma famille est là maintenant. Je ne peux pas oublier mon pays.

JPEG

Dernière modification : 18/08/2016

Haut de page