Le mot du Consul Général 30/11/16

PNG

« 4500 élèves dans les écoles françaises de la baie de San Francisco et du nord-ouest américain ! »

Depuis ma prise de fonctions, un des plus grands bonheurs a été de rendre visite aux écoles françaises présentes dans la circonscription.

C’est un réseau étendu, avec dix établissements homologués par le Ministère de l’Éducation nationale. De la baie de San Francisco (Lycée français, Lycée international franco-américain, École internationale de la Péninsule, École franco-américaine de la Silicon Valley, École bilingue de Berkeley, Charter School franco-américaine de Santa Rosa) à Seattle (École franco-américaine du Puget Sound, Ecole française d’immersion de Washington) en passant par Portland (École internationale franco-américaine de Portland, L’Étoile French Immersion school), ce sont 4 500 élèves qui suivent dans ces établissements un cursus reconnu par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger comme conforme aux programmes, aux objectifs pédagogiques et aux principes fondamentaux de l’enseignement public français.

JPEG

L’État apporte une aide substantielle aux familles françaises dont les revenus ne permettent pas de financer les frais de scolarité dans ces établissements privés, avec l’octroi de bourses à 295 enfants pour un montant total de 2,8 millions de dollars. Cet investissement du contribuable français (l’équivalent du montant d’impôt sur le revenu moyen de près de 600 foyers fiscaux imposables) est la preuve de la solidarité nationale envers la communauté expatriée. C’est un investissement pour que ces élèves puissent poursuivre leurs études dans les universités et grandes écoles françaises et contribuer plus tard à la recherche et à l’économie dans notre pays.

PNG

Ces écoles sont un formidable outil de rayonnement de notre culture et de notre langue. J’étais impressionné en remettant des diplômes de rencontrer une major de promotion américaine (18/20 au bac de philo s’il vous plaît !). Ses parents, qui ne parlent pas le français, ont décidé de l’inscrire dans un lycée français pour lui offrir les bénéfices du bilinguisme (toutes les études montrent qu’il apporte un avantage cognitif et une plus grande capacité d’adaptation à un environnement culturel différent) et un accès à la culture française.

PNG

Ce réseau d’établissements homologués constitue le cœur du réacteur du dispositif d’enseignement français à l’étranger. Il bénéficie d’un élan général en faveur du bilinguisme aux États-Unis. Il est complété par des systèmes d’immersion linguistique qui permettent de répondre à de nouveaux besoins. L’Utah, qui s’est lancé en 2008 dans la création de classes bilingues, compte aujourd’hui 20 programmes français/anglais regroupant non moins de 3 800 élèves. A Oakland s’est ouverte en août 2015 la « Francophone Charter School » qui compte près de 200 élèves.

L’adoption le 8 novembre par les électeurs californiens de la proposition 58 sur l’éducation multilingue ouvre par ailleurs de nouvelles perspectives pour le développement d’écoles d’immersion linguistique. Le français, qui se place au deuxième rang des langues les plus apprises dans le monde, est aujourd’hui parlé par 285 millions de personnes sur les cinq continents. Deuxième langue d’information internationale dans les médias, langue de travail de la plupart des organisations internationales, le français constitue un atout pour ses locuteurs. Bravo aux équipes enseignantes et administratives de l’ensemble de ces écoles et lycées pour leur énergie et leur passion, et félicitations aux familles qui ont fait le choix du bilinguisme pour leurs enfants !

Emmanuel Lebrun-Damiens
Consul général de France à San Francisco

JPEG Suivez-moi sur Twitter : @elebrundamiens

Dernière modification : 30/11/2016

Haut de page