JPEGOlivier de Kersauson efface le record de Bruno Peyron !

Un grand bravo à Olivier de Kersauson ! Le navigateur français et ses huit hommes d’équipage (six Français, un Américain et un Australien) viennent de réaliser un doublé historique, celui de la traversée dans les deux sens du Pacifique. Parti de Yokohama (Japon) le 29 mai, le trimaran géant a passé la ligne d’arrivée dimanche 11 juin à 17h43 en heure locale. Le Consulat général de France et la Chambre de commerce franco-américaine l’attendaient pour fêter l’exploit.

JPEG - 124.6 ko
Geronimo, formule 1 des océans (Photo © V. Kalut/DPPI/RivaCom)

En effet, après avoir en 14 jours, 22 heures, 40 minutes et 41 secondes, pulvérisé le 27 avril dernier le record de la trans-Pacifique d’Est en Ouest que détenait depuis 1996 Steve Fossett sur le trimaran Lakota en 19j 15h 18mn 09 s, le skipper, à peine rentré d’un aller-retour Yokohama-Hong Kong perturbé par le passage du typhon Chanchu qu’il a évité de justesse, est reparti de Yokohama le 29 mai. Le trimaran géant aux couleurs de Cap Gemini et Schneider Electric a franchi la ligne de départ à 11 heures 4 minutes et 39 secondes (2 heures 4 minutes 39 secondes GMT) pour s’attaquer cette fois au record établi en août 1998 par Bruno Peyron et Skip Novak sur le maxi-catamaran Explorer en 14 jours, 17 heures, 22 minutes et 50 secondes. Geronimo devait donc atteindre le Golden Gate Bridge avant le 12 juin à 19 heures 27 minutes et 29 secondes pour abaisser cette marque.

JPEG - 63.4 ko
Après une longue attente au large du Golden Gate Bridge, Geronimo surgit enfin de la brume (© 2006 Pierre Mattot)

Confrontés dès le départ à une météo très capricieuse, Olivier de Kersauson et son équipage n’ont vu le ciel qu’au bout de 4 jours. Une mini-dépression a alors poussé Geronimo vers San Francisco. Bien que faible, elle a permis au trimaran de parcourir en moyenne 400 milles par jour en route quasi-directe. Mais de nouveau, le bateau s’est retrouvé dans un système anticyclonique qui a considérablement ralenti sa progression (jusqu’à 2 noeuds seulement). C’est seulement dans l’approche finale au petit matin du 11 juin que Geronimo a enfin réussi à toucher du vent, et avalé, à plus de 20 noeuds, les milles qui le séparaient du mythique Golden Gate Bridge. Et il a coupé la ligne d’arrivée à 17h43 en heure locale, battant de plus de 18 heures le record de Bruno Peyron après que les nerfs de l’équipage aient été mis à rude épreuve. Le nouveau record, sous réserve d’homologation par le World Sailing Speed Record Council, est de 13 jours, 22 heures, 38 minutes et 36 secondes.

- Pour fêter l’arrivée de Geronimo, le Consulat général de France et la Chambre de commerce franco-américaine de San Francisco avaient organisé une soirée avec l’équipage de Geronimo, au Corinthian Yacht Club de Tiburon, dimanche 11 juin à partir de 17 heures.

- Olivier de Kersauson et son équipage ont reçu dès lundi un chaleureux message de félicitations du président de la République.

JPEG - 96.4 ko
Geronimo devant San Francisco (© 2006 Pierre Mattot)
JPEG - 119.1 ko
Geronimo poursuit sa route vers Tiburon, Olivier de Kersauson est à la barre, l’équipage laisse échapper sa joie (© 2006 Pierre Mattot)
JPEG - 151.3 ko
Olivier de Kersauson et son second, Didier Ragot, accueillis sur le ponton du Corinthian Yacht Club par les membres de l’équipe au sol et le consul général (© 2006- Service de presse)
JPEG - 108.2 ko
Olivier de Kersauson, entouré de Michael Moradzadeh, responsable du comité course du Corinthian Yacht Club de San Francisco (au centre de l’image), de Frédéric Desagneaux, consul général de France à San Francisco (à gauche) et de son équipage au complet, s’apprête à fêter son nouveau record (© 2006-Pierre Mattot)
JPEG - 127.2 ko
Pendant le dîner offert par le Corinthian Yacht Club, le consul général, Frédéric Desagneaux, félicite Olivier de Kersauson et son équipage (© 2006-Pierre Mattot)

- L’équipage :
Olivier de Kersauson (skipper)
Didier Ragot
Jean Charles Corre
Lucas Zamecnik
Xavier Douin
Antoine Deru
Philippe Laot
Mat Bryant (USA)
Christopher Links (AUS)

- Caractéristiques du trimaran :
Longueur : 34 mètres
Longueur à la flottaison : 32 m
Largeur : 25 m
Hauteur à la flottaison : 42 m
Hauteur du mât : 39 m
Longueur de la bôme : 21 m

- Voilure :
Au près : 570 m2
Au portant : 930 m2

- Tirant d’eau :
Sans dérive : 1 m
Avec dérive : 5 m

- Architecte : Marc Van Peteghem et Vinvent Lauriot-Prévost
Chantier : Multiplast à Vannes, Morbihan
Matériau : carbone en nid d’abeille

Dernière modification : 06/09/2006

Haut de page